A+ A- A

Vie économique

 Une économie dynamique

Le Val de Vienne bénéficie d’un emplacement privilégié. Il est traversé par 2 axes routiers structurants : la RN21 (Limoges/Périgueux) qui rejoint la RN141 (Limoges/Angoulême) et la RN520 (ancienne D2000), qui permet de desservir le territoire depuis l’autoroute A20 (Paris/Toulouse). Elle dispose ainsi d’un positionnement stratégique vers l’ouest et le sud.

Le nombre d’emplois répertoriés en Val de Vienne est en augmentation constante. Le taux de chômage y est nettement inférieur à la moyenne nationale. Des zones d’activités économiques se sont développées.

L’ouverture de la RN 520  passant par Aixe a crée  un axe « marchand » principal et a permis de rapprocher un peu plus les différentes communes.

Le Val de Vienne, c’est aussi l’accueil économique avec des zones d’activités à Aixe-sur-Vienne, Saint Priest-sous-Aixe et Saint Martin-le-Vieux, qui offrent aux entreprises, une image valorisante.

Son développement est orienté vers les activités de services.

Historiquement le territoire a construit son développement économique sur l’industrie, particulièrement la porcelaine.
Cette activité est encore présente avec la Maison de la Porcelaine (manufacture et boutique) et Imerys Tableware KPCL (matière première).
L’industrie papetière est également représenté avec l’entreprise Lacaux à Bosmie l’Aiguille.

Mais parallèlement à cette activité industrielle, les commerces et les services se sont fortement développés, de sorte que la Communauté de Communes est devenue un pôle commercial d’importance qui exerce une attractivité sur l’ensemble des communes de l’arrière Pays et qui représente plus de 200 établissements employant plus de 400 salariés.

L’agriculture est pleinement présente en Val de Vienne. Elle représente près de 60% de l’occupation des sols et s’avère encore faiblement marquée par la périurbanisation à l’œuvre. Toutefois, l’activité agricole est en proie à de lentes mutations. Ce secteur a perdu 26% d’emplois sur la période 2008-2013, il représente 144 emplois en 2013, soit 5% des emplois locaux.

 

L’industrie constitue également une activité très ancrée sur le territoire intercommunal marquée par la présence d’établissements industriels de premier ordre. Cette activité tend toutefois à s’affaiblir malgré des spécialisations locales et historiques (industrie du papier/carton et activités connexes, céramique/porcelaine). Elle a perdu 20% de ses effectifs sur la période 2008-2013 et compte aujourd’hui 413 emplois sur le territoire intercommunal (14% des emplois en 2013).

L’artisanat et la construction constituent des secteurs particulièrement actifs en Val de Vienne, qui tendent à évoluer. L’artisanat d’art, l’ébénisterie/menuiserie, l’électricité, l’artisanat-construction tiennent une place significative dans l’activité économique locale.

Enfin, la Communauté de Communes Val de Vienne est caractérisée par une « tertiarisation » de son activité, en hausse régulière. Ce secteur représente près de 70% des emplois locaux en 2013. Ce phénomène est étroitement lié à la vocation résidentielle du territoire (services à la personne, santé, action sociale, emplois publics, commerce, etc.) et à la dynamique métropolitaine dans laquelle s’inscrit le Val de Vienne (croissance démographique, accueil de nouvelles populations, jeunes actifs, …).

 Localiser les Zones d’activités

Serge MEYER

Serge MEYER

Elu en charge du développement économique

Inscription
accueil de loisirs

Calendrier
de collectes

Horaires
des déchèteries

Agenda des
manifestations

Actualités
de la CCVV

Paiement
en ligne

Partagez ce contenu !

Partagez ce post avec vos amis sur les réseaux sociaux !